• « La politique touche à tout et tout touche à la politique. Dire qu’on ne fait pas de politique, c’est avouer que l’on n’a pas le désir de vivre. »

    « La politique touche à tout et tout touche à la politique. Dire qu’on ne fait pas de politique, c’est avouer que l’on n’a pas le désir de vivre. »

  • Ruben Um Nyobè

Opposition, sors de ce corps!

Posté par fantasio22 le 31 octobre 2009

Réforme territoriale et nouveau mode de scrutin: « tripatouillage » électoral ?

 

Le nouveau mode de scrutin associé à la création des conseillers territoriaux, mesure phare de la réforme des collectivités présentée mercredi en Conseil des ministres, est fortement critiqué et suscite le malaise! (même si on en parle finalement assez peu dans les médias… Frédéric Mitterrand, Jean Sarkozy, Eric Besson et Dominique de Villepin ont occupé tout l’espace médiatique ces dernières semaines, faisant office de diversion… Désormais, c’est au tour de Charles Pasqua et de Jacques Chirac… Pendant ce temps-là, il se passe pourtant des choses inquiétantes qui engagent davantage l’avenir…).

1sarkozy5.jpg   1france10.jpg  1sage.gif

- « Opposition, sors de ce corps! »

 

Rappelons que selon le voeu de Nicolas Sarkozy, quatre vingt pour cent de ces conseillers territoriaux qui remplaceront les actuels conseillers régionaux et généraux, seront désormais élus dans un canton, au scrutin majoritaire uninominal à un tour. Les 20% restants le seront à la proportionnelle.

Faut-il parler, comme l’ont fait certains, de « hold-up électoral«  le changement envisagé de mode de scrutin?

1urne.jpg        1bandit1.gif

Le fait est que l’UMP (qui rappelons-le dirige actuellement seulement 2 régions sur 22), si elle arrive souvent en tête au premier tour dans les différents scrutins, dispose généralement d’une faible réserve de voix pour le second tour qui l’empêche souvent de réunir une majorité

On voit bien dès lors quel parti politique cette réforme du mode de scrutin est susceptible de favoriser!

1dalton3.gif        1urne2.jpg  1dalton1.gif

Jean-Paul Huchon (PS), président de la région Ile-de-France, considère que « le gouvernement cherche à reprendre par la loi ce que la droite n’a pas pu gagner par les urnes, bafouant ainsi le vote des électeurs et la démocratie« .

1sorcier6.gif

Le nouveau mode de scrutin « est une régression (…) qui vise à permettre à une UMP de plus en plus minoritaire de garder le pouvoir« , a renchéri le Parti communiste français.

1sorcier5.gif

Les Verts ont accusé le gouvernement de « manipulation démocratique extrêmement grave qui vise à bi-polariser plus encore la vie politique française ». « Les 20% élus à la proportionnelle sont un pis-aller qui masque la régression démocratique que constitue cet OVNI électoral « taillé sur mesure pour favoriser l’UMP« , ont-ils ajouté.

1sorcier6.gif

Quant au président du Modem, François Bayrou, s’il est favorable au principe des conseillers territoriaux, il refuse une loi électorale favorisant « un système bipartisan ». « Je ne soutiendrai pas cette réforme si elle sert en réalité de paravent à l’introduction d’une loi électorale qui visera à ne plus avoir en France que deux mouvements politiques: le PS et l’UMP« , a-t-il prévenu.

1sorcier5.gif

Tandis que Philippe de Villiers (MPF), président de Vendée, considère qu’« à ce compte-là, les conseillers territoriaux pourraient parfaitement être remplacés par des fonctionnaires« .

1sorcier6.gif

Laurent Fabius, pour sa part, a affirmé que le mode de scrutin pour élire les 3 000 conseillers territoriaux est jugé illégal par le Conseil d’État, celui-ci estimant qu’il serait « de nature à porter atteinte à la légalité comme à la sincérité du suffrage ».

1sorcier5.gif

Mais au fait… on aimerait bien connaître l’intérêt pour le citoyen d’une telle réforme du mode de scrutin

Quels sont les motifs avancés par l’UMP et Nicolas Sarkozy?

S’agit-il de changer juste pour le plaisir de changer? En quoi ce nouveau mode de scrutin est-il un progrès?

Le scrutin uninominal à un seul tour, c’est par exemple celui  qui vient de permettre à Ali Bongo de « remporter » l’élection présidentielle au Gabon en empêchant la majorité d’électeurs qui lui étaient défavorables (même en ne prenant pour cela en compte que les faux chiffres « officiels ») de s’unir au second tour … Est-ce là le modèle de la France en matière d’élection et de démocratie?

1bongo1.jpg

Est-ce cela la « république irréprochable«  promise par Nicolas Sarkozy durant sa campagne présidentielle?

Est-ce seulement par ce genre de manipulation plutôt que par l’adhésion de la population à leur projet politique, que Nicolas Sarkozy et l’UMP entendent se maintenir au pouvoir?

1franceanim01.gif  1bandit2.gif

 

Laisser un commentaire

 

moiosu |
SpotReport44 |
Actualités et Sondage |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'envers du décor
| meteojerem
| La Fontaine de Maintenon