• « La politique touche à tout et tout touche à la politique. Dire qu’on ne fait pas de politique, c’est avouer que l’on n’a pas le désir de vivre. »

    « La politique touche à tout et tout touche à la politique. Dire qu’on ne fait pas de politique, c’est avouer que l’on n’a pas le désir de vivre. »

  • Ruben Um Nyobè

  • Accueil
  • > SAINT-BRIEUC
  • > Tunisie : le maire de Gabès (ancien député – sans doute « contre son gré »? – du RCD, le parti de Ben Ali) remercie Saint-Brieuc

Tunisie : le maire de Gabès (ancien député – sans doute « contre son gré »? – du RCD, le parti de Ben Ali) remercie Saint-Brieuc

Posté par fantasio22 le 31 janvier 2011

mairiesaintbrieuc.jpg      tunisie.gif

«  Le président de la municipalité de Gabès, ville tunisienne jumelée à Saint-Brieuc, vient d’écrire au maire, Bruno Joncour. Après avoir découvert que la ville avait orné la mairie du drapeau tunisien, l’élu fait part de sa « profonde émotion ». « Ce geste, cette expression et cette position courageuse sont pour nous des messages forts », écrit Brahim Faouzi Touil.« 

(Ouest-France – samedi 29 janvier 2011)

 

benali1.jpg

Qu’on vous explique: Bruno Joncour, Maire de Saint-Brieuc, s’est en effet senti pris, quelques jours plus tôt, d’une soudaine et irrépressible envie de faire savoir au monde entier, via un communiqué, tout le mal qu’il pensait (maintenant qu’il a été renversé…) de feu le régime Ben Ali:

 «Les circonstances que connaît actuellement la Tunisie constituent pour le peuple tunisien un formidable espoir pour que s’instaure une démocratie véritable et durable; après autant d’années de confiscation de sa liberté et de sa prospérité au profit d’un régime répressif et corrompu, c’est aujourd’hui un avenir de paix, de justice et de fraternité auquel aspirent la Tunisie, son peuple et sa jeunesse.» (Bruno Joncour – 18 janvier 2011)

source: site officiel de la Ville de Saint-Brieuc…

http://www.mairie-saint-brieuc.fr/Le-drapeau-tunisien-sur-le-fro.3540.0.html

Que Bruno Joncour ne l’a-t-il pas dit plus tôt? Que n’a-t-il pas dénoncé le « régime répressif et corrompu » et « confiscatoire des libertés » de Ben Ali disons… le mois dernier, avant que ne s’accomplisse la révolution tunisienne? Voilà qui aurait eu « de la gueule »!

Comme quoi, on peut être à la fois « courageux » (dixit Brahim Faouzi Touil)  ET timide…

Le maire de conclure: «(…) la ville de Saint-Brieuc souhaite marquer symboliquement son attachement et sa proximité avec la population de Gabès et l’ensemble du peuple tunisien [sauf les vilains membres du RCD, bien sûr...], et développer les relations nouées au fil des années entre [gentils] Tunisiens [apolitiques] et Briochins [à qui on avait caché la cruelle vérité sur le régime Ben Ali] pour renforcer les liens de solidarité, d’amitié et de fraternité. Ainsi, le drapeau tunisien sera installé au fronton de l’hôtel de ville durant cette semaine

Pour revenir au courrier du Maire de Gabès cité plus haut, j’avoue que j’ai beau me creuser les méninges avec le moins de mauvaise foi possible, j’ai du mal à voir en quoi le fait d’orner la mairie de Saint-Brieuc  du drapeau tunisien quand le vent de l’Histoire a tourné constitue une « position courageuse »

Ayant eu personnellement l’occasion, à plusieurs reprises, d’expérimenter ladite « coopération décentralisée » avec le gouvernorat (et la ville) de Gabès, j’avais plutôt le souvenir de franches et chaleureuses accolades entre les politiques / responsables costarmoricains et les officiels tunisiens (acteurs à part entière de la dictature benaliste, faut-il le rappeler ici…), sous l’inévitable portrait du « demi-dieu vivant » , sa lumineuse majesté Ben Ali, picturalement omniprésente… Et vas-y que je te flatte sur l’exemplarité du modèle tunisien (parce qu’on pouvait venir y passer ses vacances sans risques, en raison du nombre de policiers en civil au mètre carré… mais chut!!!), que je te passe de la pommade sur la place accordée aux femmes et à l’éducation (ce qui, pour le coup, n’était pas totalement faux…). Mais des thèmes de liberté politique, de liberté d’expression, de  corruption du pouvoir en place, je n’ai point le souvenir de la moindre allusion… Jamais… Et cela est vrai aussi bien pour la ville de Saint-Brieuc que pour le Conseil Général des Cotes d’Armor: pas de jaloux, donc, entre la gauche, la droite, voire la pseudo « ni-droite-ni-gauche » (hem!) briochine qui se défend de s’intéresser à autre chose qu’aux enjeux strictement locaux (sauf quand ça l’arrange…).

Il est vrai qu’à Saint-Brieuc, on préfère exprimer son courage ou sa solidarité (et accessoirement faire un coup de com’ politique à pas cher…) en déployant un drapeau tunisien… ou en lâchant des ballons pour le Liban ou le Tibet… ou en baptisant un rond-point « Gabes » ou « Agades » après y avoir planté quelques palmiers improbables (qui tirent méchamment la gueule sous le climat briochin)… ou encore en arborant au fronton de la Mairie des banderoles du type « les prises d’otages, nous, on est contre… » (sans blague?). 

Rien de réellement déshonorant à tout cela… mais qu’on ne vienne pas me parler après de « position(s) courageuse(s) »...

Faut pas charrier non plus…

Voilà, c’est dit.

france.jpg                 courrier.gif                     tunisie.jpg

post scriptum

on se demande bien d’ailleurs comment le contenu d’un courrier envoyé par le Maire de Gabès à M. Joncour (où se trouve encensée la pseudo « position courageuse » de ce dernier) se retrouve dans la presse… sinon parce que quelqu’un (qui?), à la Mairie de Saint-Brieuc, aura jugé que cette information de la première importance devait absolument être portée à la connaissance du grand public et largement diffusée!

journal04.gif

Monsieur le Maire de Saint-Brieuc, trouvez-vous sincèrement que ces petits calculs politiciens mesquins sont à la hauteur de ce que vit actuellement le peuple tunisien?

 

3 Réponses à “Tunisie : le maire de Gabès (ancien député – sans doute « contre son gré »? – du RCD, le parti de Ben Ali) remercie Saint-Brieuc”

  1. HAMON dit :

    Désolé, mais le procès d’intention fait à Bruno Joncour est escessif et sans réalité. C’est moi qui ait, à titre personnel, communiqué le message à la presse après avoir eu des échanges tel et des réactions de plusieurs de nos amis gabésiens touchés par cette attention, dont on bcp parlé en Tinisie. Le maire de Gabes est connu pour son humanisme et j’ai eu l’occasion de le rencontrer à une époque où il était en difficulté avec le Pouvoir. Les choses sont plus complexes, comme dit Edgar Morin. Laissons aux Tunisiens le choix de leur futur. C’est cela que Bruno Joncour a sans doute voulu exprimer, et il serait bien qu’il ne soit pas le seul….
    Je suppose que l’auteur de ce commentaire (sur ce blog) désobligeant, est plus efficace, et c’est tant mieux. Soyons tous ensemble solidaires en cette période ou la solidarité internationale est bien peu payante électoralement parlant …
    Cf N° d’ARMOR Mag de mars 2011.
    P. Hamon

  2. icilondres dit :

    Je publie votre message tel quel, en tant que droit de réponse.

    Je ne retire cependant pas une ligne non plus à ce qui est écrit dans l’article.
    Libre à vous ensuite de le qualifier de « désobligeant »…

    Il m’apparaît en effet bien facile de venir condamner, une fois Ben Ali tombé, un “régime répressif et corrompu” et “confiscatoire des libertés”. Voilà une condamnation qui, tant qu’à devoir la faire, aurait eu davantage de « cachet » quelques mois plus tôt…
    Vous voudrez bien m’excuser de ne pas bien voir où se situe le « courage » dans tout cela…

    Quant-à savoir si l’auteur de ce blog est « plus efficace », reste encore à savoir « plus efficace que quoi? ».
    Que de déployer le drapeau tunisien au fronton de la mairie pendant une semaine?

  3. icilondres dit :

    post scriptum:
    j’ajouterai (puisqu’on vient me taquiner…)que je reconnaitrai volontiers le « courage » de M. Joncour le jour où celui-ci sera en capacité d’évoquer publiquement l’accord politique qu’il a passé localement avec l’UMP (parti de Nicolas Sarkozy), accord très hypocritement camouflé derrière un slogan de campagne: « ni de droite, ni de gauche ».
    Comme quoi, le « courage », c’est finalement très relatif…

Laisser un commentaire

 

moiosu |
SpotReport44 |
Actualités et Sondage |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'envers du décor
| meteojerem
| La Fontaine de Maintenon