• « La politique touche à tout et tout touche à la politique. Dire qu’on ne fait pas de politique, c’est avouer que l’on n’a pas le désir de vivre. »

    « La politique touche à tout et tout touche à la politique. Dire qu’on ne fait pas de politique, c’est avouer que l’on n’a pas le désir de vivre. »

  • Ruben Um Nyobè

  • Accueil
  • > Côtes d'Armor
  • > Quand le FN divise la majorité présidentielle… ailleurs qu’à Saint-Brieuc.

Quand le FN divise la majorité présidentielle… ailleurs qu’à Saint-Brieuc.

Posté par fantasio22 le 22 mars 2011

 

umpfn.gif  travaux35.gif

 

A Saint-Brieuc, heureusement, on n’est pas trop concernés : il n’y a pas dUMP

Il existe bien un vague local (une permanence?) du parti présidentiel dans le centre-ville, pour faire joli (que sans doute de généreux mécènes anonymes  entretiennent à fonds perdus) , mais il n’y a jamais de candidat UMP à aucune élection locale… Seulement des candidats « ni de droite, ni de gauche » (devant lesquels les cadres briochins de l‘UMP s’effacent  avec altruisme), qui se proposent de gérer les affaires locales, en insistant sur la dimension humaine, à mille lieux des immondes préoccupations politiciennes-zé-idéologiques, comme on peut quelquefois le voir ailleurs…

Du coup, comme il n’y a officiellement pas de droite à Saint-Brieuc, on ne s’y sent aucunement concernés par la banalisation sociétale des idées du Front National et par sa percée électorale (comprenez bien qu’on ne fait pas de politique sous le micro-climat briochin: seulement de la GES-TI-ON du LO-CAL).

La question du positionnement politique à adopter vis à vis du Front National ou même celle d’un hypothétique report de voix aux diverses élections sont évidemment sans objet, voire carrément indécentes (et cela quand bien même le parti de Marine Le Pen  pèserait électoralement plus de 8% dans la cité briochine…).

Prière, surtout, de ne pas trop (se) poser de questions…

CQFD.

 

PS: le candidat qui sera opposé au second tour à Michel Brémont [conseiller général sortant - parti socialiste] est présenté jeudi 24 mars dans Ouest France comme « le candidat sans étiquette, mais soutenu par la majorité municipale briochine conduite par le maire Modem ».

Plus alambiqué que ça, tu meurs… Mais l’essentiel est sauf: le mot « Droite » n’a pas été prononcé. (le cahier des charges a été respecté…).

Laisser un commentaire

 

moiosu |
SpotReport44 |
Actualités et Sondage |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'envers du décor
| meteojerem
| La Fontaine de Maintenon